Les images des derniers shootings…

Comme vous le savez peut-être si vous êtes inscrits à ma newsletter ou si vous me suivez sur les réseaux sociaux, Zoé Corsets est en pause jusqu’à la fin de l’été 2017.

Voici donc mon dernier article avant longtemps, mais avec plein de nouvelles images !

Le shooting photo fait à Lamboing avec le corset créé pour être assorti à une voiture de collection (Merci à Sarah et à sa Dodge d’avoir accepté de passer devant mon objectif) :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ma collaboration avec Dame Akasha et la photographe Candice Athenais (Maquillage : Aurore D. Mua, Accessoires : Aurores.lune) :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et ma collaboration avec Elo Modèle Photo et le photographe El Zephon (Cornes : Aryanne Art, Collier : Les Créations d’Ombeline) :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Merci et encore bonne année 2017 !


Les corsets et le féminisme…

Pourquoi ce sujet ?

Ces derniers temps, j’ai vu de plus en plus d’articles concernant ces deux thèmes qui m’intéressent fort.
Et j’ai décidé pour une fois de prendre le risque d’écrire un article qui peut potentiellement créer une polémique.

Voici pour commencer les liens qui m’ont interpellés :

Il y a cet article à propos d’Emma Watson, très engagée dans le féminisme, qui refuse de porter un corset pour son rôle dans « La Belle et la Bête ».

Puis je suis tombée sur cet article sur elle.fr qui dit entre autres que le corset peut même être le signe d’un nouveau féminisme.

Et très récemment, celui-ci, en anglais, du New York Times.

Il est vrai qu’historiquement, le corset a fait couler beaucoup d’encre. En effet, il a longtemps été (voire est encore) considéré comme un objet d’asservissement de la femme au patriarcat, l’empêchant de faire de nombreuses activités (lire cet article (en anglais) et celui-ci pour déconstruire certains mythes colportés à propos des corsets). De nos jours, on pourrait dire qu’il est, au même titre que les talons hauts ou le maquillage, considéré comme un outil de séduction, attirant le regard des hommes, parfois vu comme un objet de pouvoir aux mains des femmes, ou alors de soumission aux diktats de la beauté.

La vraie problématique

Ce que je remarque surtout, c’est que l’on parle de ces vêtements considérés comme typiquement féminins, tels que le corset, les talons, le soutien-gorge, les gaines, ou encore (pour entrer encore plus dans la polémique) le voile, le burkini, beaucoup plus que ce que l’on s’interroge sur la symbolique des vêtements portés par les hommes. Pourquoi n’y a-t-il pas d’articles grand public à propos du port de la cravate par exemple ? Pourquoi ne se demande-t-on pas autant si les hommes portant une cravate le font de leur plein gré, par obligation, ou pour accéder à une forme de pouvoir ? La question serait légitime je pense…

Ce que j’essaye de dire par là, c’est que pour moi, le féminisme est un mouvement prônant l’égalité entre hommes et femmes. Et le corset est un vêtement. Le plus intelligent qu’on puisse faire selon moi pour promouvoir cette égalité est d’arrêter de mélanger les sujets et les problèmes.  Le corset, même dans son époque de gloire, comme le voile, ne sont pas les vrais problèmes que les femmes rencontrent. Les vrais problèmes sont le sexisme et les oppressions. Le problème à l’époque de gloire du corset, c’était le fait que des femmes, voire des jeunes filles, n’aient pas la liberté de ne pas porter de corset, sous peine d’être jugées par la société. Le problème du voile actuellement, n’est pas qu’une femme en porte ou n’en porte pas, mais bien qu’elle soit forcée à le porter (ou à ne pas le porter).  Le problème, c’est que ces détails vestimentaires sur lesquels on a tendance à s’attarder cachent d’autres mécanismes d’asservissement bien plus graves qu’un bout de tissu, baleiné ou non. En parlant uniquement de ce qui est visible, on occulte les réelles oppressions. C’est vraiment dommage.

De nos jours, en occident, aucune femme n’est forcée par la société à porter un corset. Elle le fait librement. Mais le fait que l’on considère son choix comme étant tour à tour le symbole d’une soumission à des codes sociaux ou alors d’une affirmation de sa sexualité, et que l’on commente ce choix, de façon positive ou négative, c’est cela qui est problématique.

Mon expérience personnelle

Personnellement, je porte des corsets car j’aime ça. J’aime la sensation d’être bien soutenue, et j’aime la silhouette que le corset me confère. Pour autant, je ne me considère ni soumise aux normes de la beauté, ni plus militante lorsque je porte un corset. Et c’est exactement pareil pour les talons et le maquillage. Et d’ailleurs je ne porte pas ces attributs pour attirer l’attention ou les commentaires (même s’ils sont parfois inévitables, malheureusement…). De façon analogue, si je sors de chez moi en training et à peine coiffée, ce n’est pas pour protester contre certaines obligations esthétiques, c’est parce qu’à ce moment-là, je suis bien comme ça. Ça ne va pas plus loin.

Laissons donc les femmes (et les hommes aussi) faire ce qu’elles veulent de leur corps, sans préjugés, et ce genre de polémique deviendra inutile. C’est en tous cas ce que je souhaite pour notre avenir.

Serre-taille Halloween


C’est Halloween !

Et je vais en profiter pour vous montrer le résultat complet de ma collaboration sur le thème : « vampire ».

Amandine, la photographe, et Marion, la modèle, ont vraiment réussi à créer une ambiance douce et ténébreuse à la fois.

J’adore le résultat ! Et vous ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Serre-taille et bibi: Zoé Corsets

Photographe: Dame Ténébra

Modèle, stylisme, maquillage, bijoux: Péché Gourmand


La suite des événements…

Ceux qui reçoivent ma newsletter le savent déjà, je vais maintenant tout te dire de ce qu’il s’est passé après mon dernier article

J’en étais restée à l’étape où j’expliquais comment j’en étais arrivée à la corseterie, et comment j’avais réduit mon nombre d’heure pour m’y consacrer de plus en plus !

Et bien sache que maintenant, je ne fais plus que ça ! Et oui, j’ai démissionné de mon travail de criminaliste pour me consacrer depuis août à 100% à Zoé Corsets ! J’ai maintenant beaucoup plus de temps à consacrer à toutes mes idées, mes challenges, mes projets, mais surtout à mes client-e-s ! J’ai donc fait le grand saut pour ne plus avoir à jongler entre un travail passionnant mais très prenant et un hobby qui prenait de plus en plus des allures d’activité indépendante à part entière.

Après avoir pris un cours sur de gestion de business créatif, je me sens parée pour cette nouvelle opportunité, et je compte bien pouvoir en faire profiter un maximum de personnes. En effet, je crois que chacun-e à le droit de vouloir de temps à autre, ou souvent, porter quelque chose qui lui fait vraiment plaisir, quelque chose qui correspond à son humeur actuelle ou a sa personnalité profonde.
J’aimerais, en créant des corsets, tenues et autres accessoires décalés, permettre aux gens de se libérer des préjugés, aussi bien ceux provenant du regard des autres que des leurs propres.

Et pour commencer, je partage ici la dernière création sortie de mon atelier… Une robe de mariée très rock !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Elle correspond vraiment à l’idée que je me fais de la confection sur-mesure; basée sur les désirs de ma cliente, qui voulait une robe à son image, originale, loin des clichés habituels des robes de mariées blanches à paillettes que l’on voit dans toutes les boutiques. J’y ai rajouté la tête de mort métallique, fournie par la mariée elle-même. Et être décalé n’empêche en rien d’utiliser des matériaux nobles, puisque cette jupe et son corset sont faits de soie sauvage et de dentelle de très haute qualité ! Je suis vraiment ravie du résultat, surtout que la mariée m’a dit :

« Sublime et super confortable ! J’ai changé de chaussures (à 19h) bien avant la robe (à 3h du matin)! »

Comme quoi, un corset peut être non seulement beau, mais aussi très agréable à porter, mais ça, tu le savais déjà, non ?


Comment tout a commencé…

Comme je l’avais déjà annoncé sur facebook, de grands changements sont en train de se produire dans ma vie professionnelle. Il est temps de vous en révéler un peu plus, et pour ce faire, je vais écrire ici un petit résumé de mon histoire pour ceux qui ne me connaissent pas personnellement…

Commençons donc par le début. En 2011, j’ai fini mes études à l’école des sciences criminelles de l’université de Lausanne. Puis j’ai trouvé un travail en tant que criminaliste à la police cantonale de Soleure.

Me voici, cachée derrière mon appareil photo lors d’un événement public, afin de montrer le travail de la police scientifique sur une scène de crime. Cette photo a été publiée sur le site de la télévision suisse-allemande SRF.

Parallèlement, j’ai pu développer mes hobbys, je me suis acheté une harpe, instrument dont je rêvais depuis toute petite, et j’ai commencé à jouer dans un groupe de métal avec mon violon.

Eklypse au grand complet. N’hésitez pas à cliquer sur l’image pour aller écouter nos morceaux !

Environ au même moment, j’ai commencé à m’intéresser à la couture, en particulier à la corseterie, puis je me suis mariée, et j’ai créé ma robe de mariage civil et ses accessoires, car je ne trouvais pas ce que je voulais dans le boutiques. J’ai acheté de la soie sauvage rouge et de la dentelle noire, et voilà, j’étais partie pour faire une robe bustier, un bibi à voilette, un petit bracelet en dentelle, deux fleurs pour les chaussures (j’en ai malheureusement perdu une durant la journée), et même la cravate de monsieur (dans le même tissu que ma robe).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voici quelques photos inédites de 2013 !

C’est à ce moment-là que j’ai commencé à publier sous le nom de Zoé Corsets en ligne, tout d’abord en tenant simplement un blog, puis en construisant un site internet. Grâce à cette nouvelle visibilité, mes premièr-e-s client-e-s sont apparu-e-s. J’ai pu les aider à obtenir une tenue qu’elles non plus ne trouvaient pas ailleurs, et profiter pour faire de belles photos de mon travail. Par exemple, j’ai créé pour ma cliente, qui souhaitait un bustier simple et élégant à la fois, ce corset noir sur-mesure, qui peut être porté avec des jeans ou en soirée :

23

C’est entre autres aussi grâce à ma formation de criminaliste que je maîtrise mon appareil photo. Le résultat de mes différents shootings peut être vu ici.

J’ai donc réduit mon nombre d’heures à la police pour me consacrer de plus en plus à la corseterie, qui est devenue un deuxième travail à part entière.

Quelle sera donc la suite logique de cette histoire ? Comme cet article est déjà très long, je vous propose de connaître le reste le mois prochain !

 


Le corset œil…

Il est temps que je vous montre le résultat de mon travail sur le thème « intersection de lumière, de noir et de blanc ». Ce corset a été réalisé dans le cadre d’un concours en ligne. Vous pouvez admirer les autres magnifiques contributions de l’année 2016 ici.

Voici donc les images officielles du shooting du corset œil. Il s’agit d’un serre-taille en satin blanc, orné de dentelle et de cuir. Un vrai miroir y est inséré, qui symbolise l’interaction avec la lumière. Je me suis également inspiré de la fameuse citation « les yeux sont le miroir de l’âme ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je suis très fière du résultat obtenu, tant au niveau de la couture que de la photographie, car composer avec les réflexions du miroir n’était pas un jeu d’enfant… Je continue en ce moment à intégrer d’autres éléments inhabituels sur mes corsets, comme par exemple de la toile de cerf-volant… Je me réjouis d’ailleurs de vous montrer le résultat de ces innovations ! Et en attendant, n’hésitez pas à faire un tour dans la galerie d’images de ce site pour en découvrir encore plus !


Et après l’hiver…

C’est fait ! Je peux enfin vous annoncer que mon site est fini ! Je vous laisse donc naviguer un peu pour découvrir les nouvelles fonctionnalités, mais surtout les nouvelles photos !

En effet, ce début d’année a été très productif. J’ai eu la chance de collaborer pour un shooting photo avec la très vaillante Jéromine Schaller ! En haut du Weissenstein, dans la neige, elle n’a pas eu peur de se « mouiller », comme vous pouvez le constater !

Weissenstein_13

Et le deuxième shooting de cet hiver, qui va sûrement devenir une tradition annuelle chez Zoé Corsets, était pour le concours de corseterie en ligne du site Foundations Revealed. J’ai de nouveau participé, sur le thème « intersection de noir, blanc et lumière ». Vous pourrez voir ma contribution dès le 27 février parmi d’autres créations de corsetières talentueuses. J’ai créé un corset représentant un oeil, avec un vrai miroir intégré ! (Ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux en ont déjà entendu parler…). En tous cas je me réjouis de vous montrer tout ça très bientôt. Et en attendant, je vous souhaite une bonne visite !


Construction en cours

Suite à quelques problèmes informatiques, Zoé Corsets doit subir une petite retouche.

Point par point, je m’y attèle afin de pouvoir vous proposer sous peu un site aussi beau que s’il était brodé à la main…

En attendant, je vous propose de cliquer sur les liens qui apparaissent en haut à droite afin de suivre mon travail sur les réseaux sociaux.

Merci pour votre compréhension !biaisinvisible