Comment tout a commencé…

Comme je l’avais déjà annoncé sur facebook, de grands changements sont en train de se produire dans ma vie professionnelle. Il est temps de vous en révéler un peu plus, et pour ce faire, je vais écrire ici un petit résumé de mon histoire pour ceux qui ne me connaissent pas personnellement…

Commençons donc par le début. En 2011, j’ai fini mes études à l’école des sciences criminelles de l’université de Lausanne. Puis j’ai trouvé un travail en tant que criminaliste à la police cantonale de Soleure.

Me voici, cachée derrière mon appareil photo lors d’un événement public, afin de montrer le travail de la police scientifique sur une scène de crime. Cette photo a été publiée sur le site de la télévision suisse-allemande SRF.

Parallèlement, j’ai pu développer mes hobbys, je me suis acheté une harpe, instrument dont je rêvais depuis toute petite, et j’ai commencé à jouer dans un groupe de métal avec mon violon.

Eklypse au grand complet. N’hésitez pas à cliquer sur l’image pour aller écouter nos morceaux !

Environ au même moment, j’ai commencé à m’intéresser à la couture, en particulier à la corseterie, puis je me suis mariée, et j’ai créé ma robe de mariage civil et ses accessoires, car je ne trouvais pas ce que je voulais dans le boutiques. J’ai acheté de la soie sauvage rouge et de la dentelle noire, et voilà, j’étais partie pour faire une robe bustier, un bibi à voilette, un petit bracelet en dentelle, deux fleurs pour les chaussures (j’en ai malheureusement perdu une durant la journée), et même la cravate de monsieur (dans le même tissu que ma robe).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voici quelques photos inédites de 2013 !

C’est à ce moment-là que j’ai commencé à publier sous le nom de Zoé Corsets en ligne, tout d’abord en tenant simplement un blog, puis en construisant un site internet. Grâce à cette nouvelle visibilité, mes premièr-e-s client-e-s sont apparu-e-s. J’ai pu les aider à obtenir une tenue qu’elles non plus ne trouvaient pas ailleurs, et profiter pour faire de belles photos de mon travail. Par exemple, j’ai créé pour ma cliente, qui souhaitait un bustier simple et élégant à la fois, ce corset noir sur-mesure, qui peut être porté avec des jeans ou en soirée :

23

C’est entre autres aussi grâce à ma formation de criminaliste que je maîtrise mon appareil photo. Le résultat de mes différents shootings peut être vu ici.

J’ai donc réduit mon nombre d’heures à la police pour me consacrer de plus en plus à la corseterie, qui est devenue un deuxième travail à part entière.

Quelle sera donc la suite logique de cette histoire ? Comme cet article est déjà très long, je vous propose de connaître le reste le mois prochain !

 

Une réflexion au sujet de « Comment tout a commencé… »

Les commentaires sont fermés.